Pilote de guerreExceptionnel manuscrit de Pilote de guerre

Lot Number 393
Author Antoine de SAINT-EXUPERY
Title Pilote de guerreExceptionnel manuscrit de Pilote de guerre
Year Published 1940
Place Printed
Printed By
Description Antoine de SAINT-EXUPERYPilote de guerreExceptionnel manuscrit de Pilote de guerreManuscrit de 6 chapitres principaux du roman : 121 feuilles !Vers 1940-1941. Epais ensemble de 124 ff. in-4, dont 62 ff. autographes, 20 ff. dactylographies et 33 ff. dactylographies avec parties autographes.Un roman de propagande. Exile aux Etats-Unis, le capitaine Saint-Exupery ressent la necessite d'ecrire un texte qui mettra en evidence l'heroisme des aviateurs qui ont lutte - en vain jusque la - pour la liberte de la France.Il veut contribuer a reveiller aux Etats-Unis l'estime pour la France que la defaite ne suscitait plus : les romans ne sont pas que des mots et Saint-Exupery ose esperer conduire l'opinion publique americaine a accepter l'idee d'une participation des Etats-Unis dans le combat qui se deroule en Europe.C'est en somme un roman de propagande que Saint-Exupery commence des son arrivee aux Etats-Unis : de 1940 a 1942, retire du monde, il ne fait guere qu'ecrire. Le roman, epopee a la gloire de l'heroisme, parut en fevrier 1942, fut immediatement un succes et la presse americaine celebra aussitot le chef-d'oeuvre. La Victoire n'etait plus si loin.Un seul manuscrit connu, celui de la Bibliotheque nationale.Un seul manuscrit important du roman est connu - celui donne par Helen Mac Kay a la Bibliotheque nationale : c'est dire l'importance de celui que nous presentons, qui concerne plusieurs chapitres essentiels du roman.Manuscrit composite. Le manuscrit de la Bibliotheque nationale est, comme le notre, composite : sur 842 ff., des feuilles manuscrites (599 ff.) alternent avec des feuilles dactylographiees (243 ff.) et les papiers utilises sont, dans les deux cas, tres varies : papier jaune ou blanc, pelure (souvent au filigrane Fidelity Onion Skin) ou velin. L'ecriture y est tantot a l'encre, tantot au crayon.Les pages dactylographiees presentent souvent des paragraphes hachures, elimines et sont presque toujours surchargees de corrections. De veritables paperoles proustiennes sont composees de morceaux tapuscrits corriges et colles sur un nouveau feuillet avec des morceaux d'autres passages manuscrits.Variantes et inedits. La graphie de Saint-Exupery presente de grandes variations : ample et lisible quand elle est au crayon, elle est parfois tres serree, d'une ecriture plus hative. De longs passages semblent avoir ete ecrits d'une traite, presque sans hesitation, alors que d'autres gardent la marque d'un travail plus minutieux, fait de reprises, de corrections, de variations infinies. Des paragraphes sont reecrits de nombreuses fois, avec de legeres variantes. Ainsi travaillait Saint-Exupery, qui ecrivait, reecrivait sans cesse les memes passages, jusqu'a arriver a la version definitive : tant de pages ecrites pour, parfois, une seule phrase retenue ! Le commentaire de Paule Bounin, etudiant les manuscrits de la Bibliotheque nationale, s'applique egalement aux notres : Le lecteur trouvera donc les ebauches qui temoignent, comme dans les textes precedents de Saint-Exupery, et malgre l'urgence et l'angoisse, du meme soucis d'atteindre a l'expression la plus sobre et le plus exacte de sa pensee, du meme travail sur le detail de l'ecriture (Pleiade, II, p. 1316). A cet egard, les feuilles qui documentent le chapitre XXV sont assez exceptionnelles : ce court chapitre de 4 p. dans l'edition de la Pleiade, est ici reecrit des dizaines de fois, dans au crayon, a l'encre, a la machine, et presente des variantes infinies.Souvent nous avons une version tapuscrite et manuscrite des memes paragraphes : tantot le tapuscrit est une version mise au net de pages manuscrites, tantot au contraire il reecrit la somme de corrections apportees sur un tapuscrit, devenu peu comprehensible a force d'etre corrige (cf. chap. XIV).Les variantes avec le texte publie sont donc evidemment tres nombreuses. Plusieurs passages sont inedits ; de ce vaste chantier, nous ne pouvons donner qu'un court apercu :Chapitres V et IX- 6 ff., papier pelure jaune, d'un etat tres ancien du texte, comportant des passages que l'on retrouvera dans les chapitre V et XI. Deux feuillets sont particulierement interessants : il s'agit d'un plan intitule La guerre. Themes, dans laquelle l'auteur semble avoir organise en groupes et en sous-groupes plusieurs thematiques : Histoire d'une mission, Vie du groupe, Armistie, etc.Ce- Histoire d'une missionLebrun et Yatapanl'habillagel'oxygenele laryngophone : on peut toujours courir, n'est plus pres, essais de langagesLebrun et le Yatapan- Vie du groupePersonne ne dit du mal de...Celui-ci me fait honte ( ?)- ArmisticePays en panne sur routesImages du pressoirRavitaillement impossibleEvacuation du village : le boulanger parti / le mur de ciment / les larmes / liquidation generale.Chapitre X- 1 f., papier pelure jaune. Paragraphes que l'on retrouvera, tres modifies, dans le chap. X, avec notamment cette question plusieurs fois repetee : Attention a quoi, commandant Alias, qui forme ici l'incipit.Chapitre XIV- 3 ff. tap., avec corrections manuscrites au crayon et l'indication 4. Nouveau chapitre, alors que ce passage sera le coeur du chap. XIV [p. 158-159].Un paragraphe hachure, non retenu.Chapitre XVI- 1 f. autographe, avec au verso une adresse.Tres beau passage, d'un etat ancien du texte [p. 170] :Je me souviens d'une impression saisissante : nous contournions mon groupe et moi ce jour-la dans un village que traversait le flot de refugies. Le passage de ces refugies avait ronge ce village jusqu'a l'os.Il n'y avait plus de boites de conserve sur les etageres des epiceries. Sauterelles sur macadam.Une femme nous a demande du lait... - mais il n'y avait point de lait ici. Peut etre au village suivant mais combien d'heures fallait-il, par une route entierement embouteillee pour atteindre le village suivant ? Et tout a coup la vie de cet enfant qui n'avait pas tete depuis la veille s'est trouvee soumise a la rotation des aiguilles d'une montre. [...] Ils ont disparu mais tout l'apres-midi j'ai regarde l'horloge du village. Combien d'enfants ecrasait-elle ainsi en tournant lentement... Nous etions au sommet de l'urgence et deja ca ne l'etait plus. Toute cette population renoncait a l'urgence. Elle etait suspendue en equilibre instable entre l'espoir et l'attente.Chapitre XX et XXI- 3 ff. tap, avec corrections abondantes sur le premier f., a l'encre.Les paragraphes sont dans un tout autre ordre que celui publie, l'un d'eux est supprime par des hachures et d'autres passages, au cours duquel Saint-Exupery passe devant un tribunal n'est pas sans appeler la Lettre a l'Otage, dont, justement, le tapuscrit presente un passage [p. 97, debut du chap. IV].Chapitre XXIII- 1 f. aut. [p. 205], qui est la mise au net des 2 ff. devenus un peu confus tellement il y a des corrections :- 2 ff. tap.Tres corriges [p. 205-206].Chapitre XXV -- 78C'est le chapitre dont nous avons le plus de feuilles (75 ff), le plus versions differentes. Qu'il suffise de dire qu'il y a :- 36 ff. autographes, au crayon.- 36 ff. tap., tres abondamment corrigees au crayon. Nombreux paragraphes barres, ou completement reecrits. L'auteur a decoupe des passages tapuscrits pour les coller dans un autre ordre et y inserer des passages manuscrits.- 5 ff. en grande partie manuscrits, avec des passages tapuscrits colles.Chapitre XXVIVersion manuscrite du chapitre et un long passage avec ces celebres passages litaniques Ma civilisation, heritant de Dieu....- 13 ff. aut. au crayon [p. 216-220] ;- 2 ff. avec paragraphes tap. colles et paragraphes aut. [p. 216-217].Chapitre XXVIIDeux versions, manuscrite et tapuscrite, du debut du chapitre [p. 220-221], puis autres paragraphes :- 4 ff. aut. au crayon, bien lisible ;- 2 ff. tap. avec corrections et ajouts au crayon ;- 2 ff. aut. au crayon [notamment p. 225].Divers chapitresPar ailleurs, des feuilles - certainement des etats anciens de l'ecriture - comportent des paragraphes qui, ulterieurement, seront disperses dans differents chapitres. Ainsi :- 6 ff. autographes, au crayon, dont le tres beau texte, suivi, se retrouvera dans les chap. XXIV, XXV, XXVI et XXVII.Mon fermier s'il recoit quelque vagabond a sa table l'acceptera tel quel malgre ses tares [...].Il ne lui demandera point de lui ressembler. Le vagabond, s'il est boiteux, deposera son baton dans un coin, et sourira heureux. Mon fermier n'exigera point de lui qu'il danse. Mais il ecoutera le recit des longs cheminements de ce vagabond sur les routes. Le vagabond parlera en Ambassadeur d'une patrie [...]. Mon fermier, a son tour, parlera sur le ble. Le vagabond le verra labourer, verser, semer, interceder ainsi entre le soleil et la terre [...]. Et, bien que les gendarmes protegent les biens de mon fermier, bien que [?] ils representent des opinions qui ressemblent aux siennes et peut-etre professent des opinions semblables, mon fermier ne leur vendra livrera pas le vagabond s'il se trouve que le vagabond est un prisonnier et que les gendarmes le recherchent.Les opinions de mon fermier sont autre chose que des formules. [...] Quelle que soit sa vision sociale, qu'il se trompe ou non, mon fermier pretend ennoblir d'abord, par le triomphe de ses idees, les relations entre les hommes. Si meme le vagabond combat cette verite mon fermier ne comprendra pas qu'il la puisse servir en la trahissant dans sa substance meme son essence. Le vagabond a dine a sa table. Mon fermier lui dira : je ne pense pas comme toi, mais nous avons rompu le pain ensemble. Va-t-en te cacher dans la grange... Et mon fermier ne croira pas se dementir, malgre les formules, se contredire. [...] L'homme de chez moi est enrichi et non lese par la richesse de son voisin. Quelque part, il ne sait d'ou, elle se fait sienne. Ainsi en est-il quand le lien est fort. La cathedrale du moyen age absorbe dans son unite les materiaux les plus disparates. Le lien qui les mue ne paraitrait pas se refermer si les statues souriaient toutes du meme sourire. Ma civilisation ne fonde pas l'ordre sur l'alignement d'objets semblables. Son ordre est l'ordre de la vie. Elle affirme qu'un arbre est un ordre bien que racines, tronc, branches et fruits ne se ressemblent guere.BIBLIOGRAPHIE : la pagination donnee entre crochets renvoie au texte de l'edition du texte dans OEuvres completes, Pleiade, II.
Comments
References
Provenance
Estimated Price EUR 250,000.00 - 300,000.00
( USD 345,000.00 - 414,000.00 )
Actual Price EUR 311,235.00 ( USD 398,380.80 )

Search

AUCTION DETAILS

Auction House Artcurial
Website http://www.artcurial.com/fr/
Auction Name Modern Books
Sale Number #18097
Auction Date May 15, 2012 - May 15, 2012
Book Images