L'Appel aux Francais de Saint-Exupery Automne 1942

Lot Number 388
Author Antoine de SAINT-EXUPERY
Title L'Appel aux Francais de Saint-Exupery Automne 1942
Year Published 1942
Place Printed
Printed By
Description Antoine de SAINT-EXUPERYL'Appel aux Francais de Saint-ExuperyAutomne 1942. 7 ff. autographes in-4, dont l'un recto-verso, filigrane Fidelity Onion Skin pour certains.En 1942, Saint-Exupery, exile aux Etats-Unis, se trouve dans une situation delicate : il ne veut pas choisir entre Vichy et De Gaulle, tout en voulant combattre le nazisme et l'Allemagne d'Hitler. Choisir De Gaulle est difficile pour lui : a New York, les gaullistes sont eparpilles et le general n'est politiquement pas reconnu par le gouvernement americain. Voulant alors rassembler les Francais vivant aux USA et convaincre la force americaine d'intervenir en France et en Europe, il ecrit cette sorte d'Appel aux Francais intitule D'abord la France pour une elocution diffusee a la radio le 29 novembre 1942 (cf. Pleiade, II, p 69-73).Le present texte, inedit, de la meme thematique, et presente le meme ton declamatoire : Je parle au nom des cent cinquante mille soldats francais et des quatre vingt-mille civils francais qui ont ete tues en trois semaines en mai-juin 1940 au cours de l'offensive allemande. Si je n'en ose parler au nom de mes amis je parle au nom de la plupart des francais des Etats-Unis. L'auteur retrace l'historique de la defaite depuis mai-juin 1940. Je parle au nom de la plupart des francais des Etats-Unis, dit-il d'un ton unificateur. Depuis 1940, selon lui, les Francais expatries n'ont fait que polemiquer de maniere peu constructive.Il veut parler de son experience de pilote de guerre.Il dresse un parallele entre 1914 et 1939, comparant le faible armement de l'Allemagne de 1914 avec sa puissance de 1939 et ses vingt millions d'habitant supplementaires, du retard enorme de la France industrielle sur son voisin. Depuis 1870, la France a cru vivre dans la paix et l'immobilite, erreur qui va la mener a la defaite de 39. Les causes suffisent. Elles ne sont pas specifiquement francaises. [...] Que valait le pays, que valaient les soldats ? Il en est mort cent cinquante mille en trois semaines. Morts inutilement car d'un seul coup tous les plans toutes les doctrines ont craque. Saint-Exupery est tres virulent a l'egard des chefs militaires : A qui l'on invente comme boucs emissaires des traitres payes par l'Allemagne, des generaux en chef pactisant avec le nazisme par peur du communisme.Ceci est deshonorant, ceci engage la nation. Nos chefs etaient trop vieux, trop pontifiants, trop charges d'honneurs, trop solidaire d'une generation perimee... Le texte finit sur la tentative de Saint-Exupery de rejoindre l'Afrique du Nord en empruntant un avion depuis la base de Bordeaux.Je parle au nom des cent cinquante mille soldats francais et des quatre vingt mille civils francais qui ont ete tues en trois semaines en mai juin 1940 au cours de l'offensive allemande. Si je n'en ose parler au nom de mes amis je parle au nom de la plupart des francais des Etats Unis.Ce que nous avons a dire nous l'avons tu depuis deux annees. Nous n'avions point de preuves a fournir. Nous etions trop aise a critiquer. Je hais la polemique. Je n'aurais point accepte d'entamer une discussion entre Francais.On nous a reproche de n'avoir point pris position dans un debat entre Vichy et certains francais. Mais c'est le debat meme que nous refusions.Il nous paraissait injuste d'attaquer un effort francais qui etait present dans le martyre. [...] Nous ne voulions leser personne dans sa foi. La France dans sa resistance, le fascisme dans son combat.Mais il est necessaire, puisque les Etats-Unis nous comprennent, de reecrire sommairement l'histoire. L'histoire dans sa substance meme, non dans ses schemas d'historiens. Je prendrai cette histoire dans mon experience personnelle. Je parlerai de moi. Mais qu'on n'aille pas s'imaginer qu'il s'agisse de moi. J'ai reagi, senti et agi comme cent mille autres. Comme des milliers de francais peut-etre.Il ne s'agit point d'illustrer ma part a moi. Elle a ete en tous cas un temoin de celle des deux cent trente mille morts. Elle a ete, en tous cas, inferieure a celle des equipages de mon groupe qui ont peri en mission de guerre.Ayant refuse d'etre affecte a la propagande, ou d'etre envoye en mission, j'ai ete affecte en novembre 1939 au groupe 2/33 de grande reconnaissance. J'ai demande cette arme car etant affecte au bombardement et les bombardements, comme l'observation, chomaient au cours de ce debut de guerre. La grande reconnaissance, qui executait des missions de photographie en Allemagne, etait elue a participer au combat. Quand nous passions les lignes toute la chaine humaine decollait pour nous seuls. Nous leur servions de cible pour exercice de tir. [...] En 1940 l'Allemagne constituait une nation de 80 millions d'Allemands [...].Il n'y avait peut-etre enfin course aux armements car la France, des annees durant, avait participe aux efforts de paix du monde entier. Quand on combat pour le pouvoir, il prend de l'avance.Les dieux humains sont lents a gouverner. S'il est difficile de parler d'un seul coup d'un ideal de paix, de liberte et de culte a l'etat des dangers le souci exclusif de la fabrication des armes.Les allemands travaillaient dix heures par homme et par jour.Les francais auraient du au cours de la meme periode, etant moitie moins nombreux, travailler quarante vingt heures par homme et par jour.Mais partant en retard dans la course ils eussent du travailler quarante heures par homme et par jour. [...] La France apres 1870 effectue un redressement prodigieux. L'Allemagne apres 1918 realise le meme miracle. La France apres 1918 s'installe dans la paix derriere une absurde ligne Maginot et se protege de problemes sociaux. Le sort des nations paraissait fixe au sort de l'Homme. Quel milieu en est responsable? Tous. [...] A bord du Normandie, par la meme tempete, les passagers ne se preoccupent pas de l'ocean. Ils jouent au bridge, dansent, ou poursuivent dans leurs cabines leurs travaux particuliers. Tous nous comprenons l'amertume de ceux qui, ayant milite pour la bonne cause, se sont heurtes a la formidable meute et aux a l'honneur d'une victoire acquise.Cela est chose humaine, donc francaise. Tous mes amis savent cette amertume. Je me souviens de [X] me disant en 1935 ou 1936 : le budget de la guerre est enorme, mais le budget de l'aviation est ridicule. [...] Il n'accusait personne de trahison.Il accusait l'age des hommes et l'age des idees. Enfin secondaire, et sans doute superflu... dans les moyens de production industrielle, inclinant quelques uns a croire en le cheval plutot qu'en la voiture. [...] Les responsabilites de la France etaient celles de 1914. La position de la France n'etait pas celle de 1914. A cette cause souveraine de defaite, qui a elle seule s'est entrainee au cours d'une guerre industrielle presque exclusivement s'ajoutaient des facteurs secondaires dont le principal etait, aussi paradoxal que cela paraisse, la victoire.Les heros victorieux de la guerre de 14-18 etaient moins aises a critiquer que les generaux vaincus. Ils se trouvaient etre necessaires, a une epoque ou la technique etait bouleversee d'annee en annee, un facteur dangereux de stabilite.Les elements jeunes de la nation, pouvaient lutter au nom de methodes nouvelles, d'une pensee de guerre nouvelle, d'une technique nouvelle, ils se heurtaient d'abord au prestige de la victoire, au confort egoiste peut-etre de l'installation dans la victoire. Ils se fussent heurtes a ce prestige dans tous les pays du monde. [...] Les raisonnements menent ou l'on veut.Un cheval se nourrit d'herbe, une voiture se nourrit d'essence.Un cheval n'a point de panne, une machine se detraque... Ce n'etaient souvent que des souhaits desesperes. Malheureusement il arrive souvent que les souhaits ou les consolations se changent en doctrine.Les causes suffisent. Elles ne sont pas specifiquement francaises. Nous aurions pu faire mieux. Si nous avions ete vaincus, si nous avions peu souffert, si nous avions vecu pour les valeurs de guerre, si nous avions su etre ingrats envers nos vieux generaux, nous aurions pu tenir peut-etre plus longtemps, mais une disproportion trop flagrante favorise peu le dynamisme.Il ne faut pas oublier que le redressement allemand tient avant tout au miracle (?) de l'evidence : les democraties servent a la paix, aucune solidarite efficace ne sera fondee et quatre-vingt millions d'industriels, s'ils travaillent, viendront aisement a bout de quarante millions d'agriculteurs. Quand on decouvre un filon d'or on pioche avec enthousiasme.Que valait le pays, que valaient les soldats ? Il en est mort cent cinquante mille en trois semaines. Morts inutilement car d'un seul coup tous les plans et toutes les doctrines ont craque. [...] A qui l'on invente comme boucs emissaires des traitres payes par l'Allemagne, des generaux en chef pactisant avec le nazisme par peur du communisme ? Ceci est deshonorant, ceci engage la nation. Nos chefs etaient trop vieux, trop pontifiants, trop charges d'honneur, trop solidaires d'une generation perimee, ou trop decourages par la polemique desequilibree.
Comments
References
Provenance
Estimated Price EUR 15,000.00 - 20,000.00
( USD 20,700.00 - 27,600.00 )
Actual Price EUR 125,355.00 ( USD 160,454.40 )

Search

AUCTION DETAILS

Auction House Artcurial
Website http://www.artcurial.com/fr/
Auction Name Modern Books
Sale Number #18097
Auction Date May 15, 2012 - May 15, 2012
Book Images